Groupe de Recherche et d’Action pour la Santé
Accueil du site > Prescrire en DCI > Prescription en DCI et substitution : nouvelles mesures gouvernementales

Prescription en DCI et substitution : nouvelles mesures gouvernementales

lundi 19 novembre 2012, par Francesco

SOURCE : AFMPS 24 avril 2012

Depuis le 1er avril 2012, dans le cadre des nouvelles mesures gouvernementales, en cas de prescription en DCI, le pharmacien doit délivrer un médicament appartenant au « groupe des médicaments les moins chers ». Par ailleurs, à partir du 1er mai 2012, la prescription des antibiotiques et des antimycosiques pour des traitements aigus doit être considérée comme une prescription en DCI.

Depuis le 1er avril 2012, pour toute prescription en DCI, le pharmacien doit délivrer un médicament appartenant au « groupe des médicaments les moins chers ». Cette obligation est uniquement valable pour les officines ouvertes au public. A partir du 1er mai 2012, la prescription des antibiotiques et des antimycosiques pour des traitements aigus doit être considérée comme une prescription en DCI. Pour que le patient paie uniquement le ticket modérateur pour ces médicaments, le pharmacien devra délivrer un médicament appartenant au « groupe des médicaments les moins chers ».

Ces dispositions ne font pas préjudice aux « Règles opérationnelles pour la prescription en DCI dans la pratique médicale et pharmaceutique et dans le dossier électronique » publiées par l’Agence Fédérale des Médicaments et de Produits de Santé (AFMPS).Si la prescription concerne un antibiotique ou un antimycosique destiné à un traitement chronique, le pharmacien ne peut pas substituer le médicament prescrit afin d’éviter tout changement dans un traitement en cours. La substitution n’est pas permise non plus si le prescripteur a mentionné sur la prescription une allergie à un excipient à effet notoire ou « non substituable pour raison thérapeutique ». Les raisons de l’objection thérapeutique doivent être mentionnées dans le dossier du patient.

Pour aider le prescripteur et le pharmacien respectivement à prescrire et à délivrer le médicament adéquat, l’AFMPS a établi une liste des médicaments antibiotiques et antimycosiques autorisés et commercialisés, mentionnant, s’il y a lieu, la présence d’excipients à effet notoire dans leur composition. Sur son site, dans les tableaux de comparaison des prix pour ces deux classes de médicaments, le CBIP a attribué des symboles spécifiques qui permettent de vérifier rapidement la présence d’un excipient à effet notoire (EEN).

Plus d’informations

Sur le site de l’AFMPS :

Sur le site de l’INAMI :

Sur le site du CBIP

  • CBIP : tableaux de comparaison des prix.
Partager



SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © GRAS asbl 2012