Groupe de Recherche et d’Action pour la Santé
Accueil > La Lettre du GRAS > LLG n°96, juillet 2017 > 2/ Nouvelles du front… de la PUBLIVIGILANCE - juillet 2017

2/ Nouvelles du front… de la PUBLIVIGILANCE - juillet 2017

jeudi 27 juillet 2017, par Rédaction GRAS

Action n°149 (07/2017) : Recip-e torpille-t-il la R/ magistrale et la R/ en DCI en Belgique ? Interpellation politique

Action n°136 : pour une publication des résultats de tous les essais cliniques, signez la pétition de www.alltrials.net (07/2013).

SUITES : De grands bailleurs de fonds pour la recherche et des ONG internationales vont appliquer les normes de l’OMS sur la diffusion des résultats des essais cliniques.

Action n°133 : STOP aux médicaments camouflés sous forme de dispositif médical ou de nutriment (12/2012) : interpellation du ministre fédéral belge de la santé – sensibilisation des acteurs en santé (04/2013).

SUITES : ZELTRIN de NORMAPHAR (5/2017) : anticholestérol à base de Monacoline K (et d’un extrait de pleurotes contenant du betaglucane connu pour la normalisation du cholestérol exogène...)

Ces dernières semaines, les Belges sont inondés de publicités radiophoniques promouvant le ZELTRIN comme anticholestérol de choix. Il est censé capter le cholestérol alimentaire via des phytostérols associés à des fibres. Vendu en pharmacie (à partir de 24€ pour 60 comprimés et de 35€ les 120 comprimés), il est à éviter chez les femmes enceintes et allaitantes et est déconseillé en cas de troubles rénaux et hépatiques. Un risque de déficit en caroténoïdes est évoqué... On aimerait en savoir plus. Pas de mention du statut du produit (nutriment) ni dans les publicités ni sur l’emballage mais bien sur la notice. La vidéo explicative postée sur Facebook revendique l’absence d’effets secondaires, à l’opposé des statines et des extraits de la levure de riz rouge. Pour le GRAS, il est l’objet des mêmes critiques que les autres nutriments promotionnés comme des médicaments au risque d’induire le consommateur en erreur quant aux garanties de résultat, à l’indication thérapeutique, la posologie...

Action n° 102 : ALZHEIMER : privilégier les approches non médicamenteuses. Sensibilisation des prescripteurs et du public (09/2007).

SUITES : Alzheimer : vers un déremboursement des médicaments en France.

Action n°101 : MOLSIDOMINE : trop prescrite eu égard au manque de preuves de son efficacité (11/2007).

SUITES : Les patients chez qui un traitement avec Coruno®/Corvaton® doit être instauré pour la première fois après le 31/07/2017 ne bénéficieront plusd’aucun remboursement INAMI. Cet antiangoreux est utilisé en Belgique comme traitement chronique de l’angine de poitrine alors qu’il reste peu utilisé à l’étranger et que son intérêt reste discutable. Voir : www.riziv.fgov.be

Partager {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © GRAS asbl 2012