Qui sommes-nous ?

Le GRAS est mouvement de veille éthique soucieux de promouvoir de bonnes pratiques de soins de sante. Il regroupe des travailleurs de la sante (surtout des médecins et des pharmaciens) au sein d’un réseau professionnel qui s’interrogent sur le bienfondé de certaines interventions médicales et pratiquent, entre autres, la PUBLIVIGILANCE® au travers d’actions. Nous menons aussi des actions de sensibilisation au travers de campagnes thématiques.                                          

Notre prétention n’est pas de rivaliser de compétence avec les experts des commissions de la santé mais de rapporter les dérapages et effets pervers de certaines pratiques que nous constatons sur le terrain des soins de santé. Le GRAS veut contribuer au renforcement du réseau d’acteurs critiques en médecine en Belgique francophone et à l’accompagnement des jeunes collègues qui s’interrogent sur la justesse de leur pratique professionnelle. Il contribue à la formation en lecture critique des étudiants en santé et à la valorisation des outils éducatifs existants.

Le GRAS publie LA LETTRE DU GRAS, périodique électronique irrégulier, qui s’adresse aux professionnels de la sante en Belgique francophone et résume le suivi des actions en cours, annonce nos actions et publications, présente des outils pour la bonne pratique de soins et fait connaître des initiatives originales de lecture critique de l’information sur la santé et sur le médicament.

Le GRAS est une asbl (association sans but lucratif) qui vit des cotisations de ses membres et de ses abonnés, reste insensible à toute pression, sauf à celle de la raison et du bon sens critique.

Déclaration de liens d’intérêts: les administrateurs de l’asbl GRAS et les rédacteurs de La Lettre du GRAS et de son site internet adhèrent à la charte “Non Merci”

Le GRAS a rejoint le mouvement international NO FREE LUNCH qui regroupe les associations de professionnels de la santé (souvent des médecins) refusant les influences mercantiles en médecine. Pour les praticiens, médecins et pharmaciens, préserver son indépendance vis-à-vis de l’industrie et des pouvoirs publics est une condition sine qua non pour garder la confiance du patient, à la base de la relation thérapeutique. Ce souci d’indépendance est une des raisons d’être de notre association.

Les gras dans la presse

SE LAVER LE CERVEAU :

UN PEU D’HISTOIRE : POUR QUI SONNE LE GRAS ?   Mars 2010

VEILLE ÉTHIQUE : SOMMES-NOUS DÉJÀ A MOITIE CUITS ?

LE GRAS EN ACTIONS : BILAN ET PROPOSITIONS (6.2002)

POUR UN BON USAGE DU MÉDICAMENT EN BELGIQUE: les propositions politiques du GRAS au 1er janvier 2010

DIX ANS DE PUBLIVIGILANCE ® : le bilan du G.R.A.S. au 10.10.1999.

20 ANS DE PUBLIVIGILANCE® :